L'alimentation, un facteur essentiel pour bien-vieillir

L'alimentation, un facteur essentiel pour bien-vieillir

Bien-vieillir est le résultat de bonnes habitudes, c’est un art de vivre qui évolue tout au long de la vie et pour lequel l’alimentation joue un rôle essentiel.

En vieillissant, l’appétit change. Les seniors se nourrissent moins bien et augmentent le risque de malnutrition ou de carences, provoquant une diminution de la masse musculaire et expliquant une faiblesse physique et des troubles de la marche et de l’équilibre. (Cardon – 2009)

Ce manque d’appétit est principalement lié à des besoins physiologiques changeant. Il peut aussi être dû à une baisse de moral ou à la solitude. Pour remédier à la perte d’appétit, il existe quelques astuces :

  • Augmenter la valeur nutritive des repas, sans augmenter la quantité.
  • Manger à heures fixes.
  • Être accompagné pendant les repas.

 

Dans les Résidences Services Seniors Occitalia, le service restauration du midi est un bon compromis pour manger varié, équilibré, de qualité et savamment dosé en adaptant les quantités aux besoins et souhaits des résidents (entrée, plat, fromages et/ou dessert). Un nutritionniste élabore les repas spécifiques à leur régime (ex. riche en anti-oxydant). Les cuissons et les textures sont-elles aussi adaptées à chacun. Le Chef de cuisine va quant à lui décliner le menu en complaisance des régimes alimentaires prescrit par le médecin (pauvre en sel, sans sucre, sans viande…). Préparée sur place, la cuisine a plus de saveur et embaume les couloirs, pour le plus grand plaisir de nos résidents. Le Chef privilégie des plats traditionnels élaborés à partir de produits locaux, mais il n’est pas rare de découvrir des plats plus exotiques lors des repas à thèmes organisés par l’animatrice pour découvrir de nouvelles saveurs tout en partageant un moment festif.

Presque tous les jours, vers 11h, les résidents se retrouvent dans les salons juste avant le déjeuner. Prendre les repas à heure fixe permet aussi au corps de garder l’appétit (Ancellin, Boclé, Bourdel-Marchasson, Campas, Castetbon, Déjardin, Duchène, Ferry, Millet, Laurence Noirot, Nourashemi, Pin, Piou, Raynaud-Simon - 2015). Les modifications de la vie quotidienne sont une rupture, il est important pour les seniors de garder un rythme adapté, pour cela nos repas sont servis tous les jours à midi.

Au sein des Résidences Services Seniors Occitalia les résidents peuvent déjeuner au restaurant tous les jours grâce à un abonnement mensuel ou quand ils le souhaitent grâce à un système de « ticket restaurant » mis en place dans chaque résidence. Le plaisir de manger à table avec d’autres, mais aussi d’inviter famille et amis à partager un repas est un véritable contentement. Lieu de rencontre, le restaurant permet de lutter contre l’isolement et limiter la perte d’autonomie (Cardon – 2009). C’est un lieu d’échange où les résidents tissent des liens. Le repas est aussi l’occasion pour le personnel de la résidence de vérifier le moral et la santé de chacun. Une attention rassurante pour la famille et très appréciée des résidents.

 

 

Ça se passe au sein des Résidences Services Occitalia :

Durant le séjour découverte, nous vous invitons à tester la restauration le temps de votre séjour, vous permettant ainsi d’appréhender les repas et de faire la connaissance de nos résidents. Pour en savoir plus cliquez ici.

 

-----------

Sources :

  • Depraz Cissoko, Lafaille Paclet, Coti Bertrand – (2009) Pourquoi et comment enrichir l’alimentation chez une personne âgée ?
  • Cardon, P. (2009). « Manger » en vieillissant pose-t-il problème ? Veuvage et transformations de l’alimentation de personnes âgées. Lien social et Politiques, (62), 85–95.
  • Coordination scientifique : Raphaëlle Ancellin et Jean-Christophe Boclé (Afssa)., Isabelle Bourdel-Marchasson (Centre de Gériatrie Henri-Choussat, Pessac), Françoise Campas (diététicienne libérale, LeMans), Katia Castetbon (USEN, InVS-CNAM, Paris 13), Philippe Déjardin (Centre d'informations sociales et d'actions gérontologiques, Troyes), Christelle Duchène (Inpes), Monique Ferry (CHG, Valence), Liliane Millet (diététicienne libérale, Châtelguyon), Laurence Noirot (Inpes), Fathi Nourashemi (CHU, Toulouse), Stéphanie Pin (Inpes), Olga Piou (CLEIRPA, Paris), Agathe Raynaud-Simon (CHU Pitié-Salpêtrière, Paris) (2006, réédition 2015) Le guide nutrition pour les aidants des personnes âgées.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles peuvent vous intéresser